La Force des sages  Journaux des sections
 L'AQDR dans les journaux
  www.aqdr.org
Bulletin électronique mensuel de l'AQDR
numéro 29
avril 2009 
 

Vaut-il mieux être «  malade  » que «  seul  »?

Par Maurice Boucher

J'ai rencontré Jean-Marie, que je n'avais pas vu depuis longtemps. Je savais cependant qu'il était retraité depuis 5 ans. Je savais aussi qu'il avait perdu son épouse il y a 2 ans, foudroyée par un cancer. Comme ancien compagnon de travail, j'étais heureux de le revoir. Il approche 70 ans.

C'était à la caisse rapide de l'épicerie; j'y accompagnais mon épouse dans la file. Elle avait déjà fait sa connaissance. Après qu'on lui eut offert nos condoléances, ses premières paroles, en marchant vers le stationnement, furent : «  Vous êtes bien chanceux d'être encore ensemble, depuis que ma Simone est parite, je suis désemparé. Voilà ce que je mange avec mes toasts et mon café instant » dit-il en nous montrant son sac contenant 5 ou 6 bananes, «  le reste, c'est des conserves et du fast-food, je ne suis pas doué pour la cuisine. »

Je ne reconnaissais plus le joyeux luron et le bout-en-train avec qui j'avais travaillé durant des années; vieilli, l'air triste et regardant nulle part; il me faisait vraiment pitié.

À ma question : Comment tu occupes ton temps? Il m'informe qu'il bricole un peu dans son sous-sol, qu'il est toujours seul ete qu'il trouve ça très dur. Un fils à Toronto et une fille à Montréal, qu'il ne voit que rarement parce qu'ils sont très occupés… «  Avec Simone,  » dit-il «  on trouvait toujours quelque chose à faire : cinéma, danse à la Maison des aînés, dîners de l'Âge d'or, etc…  ». «  Seul,  » dit-il «  je n'ai plus le goût de faire cela  ».

Il est bien allé passer quelques après-midi au centre d'achat avec les vieux de son âge, mais il avait abandonné parce qu'il n'y entendait que des histoires de «  char  », des sornettes et le récit de ceux qui revenaient de voyage et tout cela l'ennuyait.

La santé? Son médecin lui a dit de faire attention à son cholestérol et à son diabète. Un peu d'arthrite qu'il soulage avec des Tylénols, les exercices recommandés l'essoufflent trop vite (190 lbs, ventru). La bière, il a presque arrêté ça; une ou deux le soir à la TV.

Ce qui m'a le plus fait réfléchir, c'est l'affirmation suivante : «  Des fois, j'ai envie de me dire malade pour demander des soins au CLSC pour qu'ils m'envoient quelqu'un. Ça me ferait quelqu'un avec qui parler. »

Jean-Marie est un homme qui vit un veuvage difficile. Je me suis mis à penser à cette réalité de l'isolement des personnes âgées, mais particulièrement, celles et ceux qui restent très affecté(e)s par le départ du conjoint ou de la conjointe, aux femmes qui sont très majoritaires dans cette situation puisqu'en moyenne, elles survivent 5 à 7 ans à leurs maris ou conjoints.

Il ne serait donc pas étonnant qu'une quantité d'aînés fragilisés par le choc du départ du conjoint ou de la conjointe avec un degré plus ou moins variable de difficultés à s'en remettre, utilisent inconsciemment, en réponse à leur isolement, comme stratégie, un rôle de personne dépendante dans le seul but d'avoir quelqu'un qui s'occupent d'eux.

À mon avis, il est trop facile de rejeter sur l'abandon par leur famille la cause de l'isolement des personnes âgées.

La solidarité intergénérationnelle entre les villes de Paris et Québec

L'inneffable Régis Labeaume, maire de Québec et Bertrand Delanoë, maire de Paris, sans tambours ni trompettes, ont signé le 5 février dernier un accord de 3 ans pour favoriser les échanges pou trouver des solutions adaptées au vieillissement de leurs populations.

La solidarité intergénérationnelle, selon les deux maires, c'est permettre aux personnes âgées de bien vieillir dans leur ville, prévenir contre leur isolement, créer des passerelles avec les jeunes, repenser l'urbanisme, le logement, améliorer leur sécurité et leur santé.

Bertrand Delanoë, maire de Paris, précise : «  On va partager le savoir-faire de ce que le Québec fait de mieux et de ce que nous aussi, à Paris, faisons de mieux »

Le maire Régis Labeaume, pour sa part, affirme que «La ville de Québec est la deuxième ville la plus âgée dans les grandes villes canadiennes. L'intergénérationnel, c'est une problématique contemporaine. » Il ajoute : « Nous pouvons aider Paris en partant du résultat de nos expériences. »

Peut-être que notre maire de la capitale n'avait pas été saisi de cette extraordinaire démarche de l'AQDR qui, en septembre 2008, a tenu, dans l'enceinte du Parlement de Québec, un « Parlement intergénérationnel ». La simulation d'une législature parlementaire composée de représentants de 2 générations, jeunes et vieux qui, en 3 jours de délibérations, ont produit une charte intergénérationnelle.

Espérons que M. Labeaume a reçu copie de la dite charte et qu'il la fera valoir auprès de son homologue, maire de Paris, puisqu'ils se sont promis de se rencontrer une fois l'an pou évaluer la mise en œuvre de cette entente de solidarité intergénérationnelle.

À tout hasard, copie de cet article accompagné du texte de la Charte intergénérationnelle en question seront transmises au maire Labeaume par « La force des Sages ».

(Source : Senioractu.com 24 février 2009)

Des haricots, des pois, des lentilles, des pois chiches : contre le cholestérol et les maladies cardiovasculaires.

Au diable les gaz! Les «binnes » ont des vertus. Six études cliniques semblent montrer que la consommation de légumineuse à grains (haricots, pois, lentilles et pois chiches) peut contribuer à combattre le cholestérol et les maladies cardiovasculaires.

Selon Peter Watts, directeur de l'innovation chez Pulse Canada «  Les maladies chroniques et autres problèmes de santé sont en augmentation. Les résultats des études menées viennent confirmer les résultats d'autres études montrant que les haricots, les pois et les lentilles présentent un énorme potentiel de réduction du cholestérol, de lutte contre les maladies cardiovasculaires, de gestion de l'insuline et de la protection des intestins.  »

Les résultats des études cliniques démontrent que les légumineuses à grains peuvent contribuer à une meilleure maîtrise des problèmes de santé liés au poids, notamment le diabète de type II et les maladies cardiaques. Ce communiqué de l'association Pulse Canada affirme que : «  La consommation régulière de haricots et d'autres légumineuses à grains peut contribuer à réduire le taux de triglycérides et de cholestérol dans le sérum, deux facteurs de risque majeurs des maladies cardiovasculaires. L'étude établit également un lien entre la consommation de légumineuses à grains et une meilleure santé des artères ainsi qu'une réduction de la pression artérielle. »

D'autre part, remarque encore le communiqué, plusieurs études ont démontré que la consommation régulière de légumineuses à grains est un outil important pour combattre l'obésité, dans la mesure où elles procurent un sentiment de satiété et aident à perdre du poids. Les diabétiques pourraient également tirer profit de la consommation de légumineuses du fait de leur index glycémique faible et de leur contribution à la régulation du taux d'insuline.

(Source : Senioractu.com 11 février 2009)

Précisions que Pulse Canada est l'association nationale représentant les cultivateurs, entreprises de transformation et commerçants de légumineuses à grains canadienne.

Hé! Les aîné(e)s! Surfez sur Internet et maintenez votre matière grise en pleine forme.

Les mots croisés, les mots cachés, les puzzles, les sudokus, etc… tout cela est correct pour le maintien de la matière grise en forme, mais désormais, il est conseillé aux aînés de faire du surf…sur le Web (la toile).

En effet, des scientifiques ont découvert dans une étude parue dans la très sérieuse revue de l'American Journal of Geriatric Psychiatry, que les aînés qui pratiquaient régulièrement des recherches sur Internet, stimulaient davantage certains centres-clé du cerveau contrôlant le processus de décision et de raisonnement complexe.

Les chercheurs estiment que ces observations montrent que des activités qui consistent à effectuer des recherches sur le Web pourraient contribuer à stimuler les fonctions cérébrales, voire à les améliorer.

Pour y parvenir, on a divisé en 2 un groupe de 24 aînés de 55 à 75 ans. La moitié avait l'habitude d'effectuer des recherches sur le Web, l'autre non. L'âge, le niveau de formation et le sexe était le même dans les deux groupes.

Les participants à cette étude passaient leur test tout en lisant ou en effectuant des recherches sur le Web. Pendant ce temps, un scanner enregistrait les changements qui s'opéraient dans les circuits du cerveau.

«  La découverte la plus frappante » souligne le principal auteur de cette étude, «  a été que les recherches sur le Web semblent engager davantage de circuits du cerveau qui ne sont pas stimulés par la lecture.

Une activité quotidienne aussi simple que d'effectuer une recherche sur le Web semble donc améliorer le fonctionnement du cerveau, ce qui montre bien que l'on peut continuer à apprendre tout en vieillissant. »

Puisque les près de 7000 abonné(e)s de la Force des Sages ont le privilège de lire ce texte, il serait intéressant qu'ils invitent les aînés autour d'eux, qu'ils soient membres de l'AQDR ou non, à se mettre à l'Internet et en profiter pleinement.

(Source : Senioractu.com 16 octobre 2009)

SAVIEZ-VOUS QUE….

... les aînés d'aujourd'hui sont loin de ressembler à ceux d'il y a 30 ou 40 ans? Leur profil sociologique et culturel évolue rapidement. Ils contrôlent de plus en plus les (TIC) techniques de l'information et des communications. Le hic, c'est que les institutions et les gouvernements ont de la difficulté à s'adapter à ces changements (colloque des 29-30 mai 2008, à Montréal).

… il n'y a qu'en Amérique du Nord que vous pouvez acheter un double cheeseburger, une grosse frite et un coke diète.

… la proportion des naissances hors mariage a augmenté de 20% à 60% entre 1980 et 1990 et s'est stabilisé depuis ce temps au Québec (Institut de la statistique du Québec).

…au Québec, le revenu disponible des femmes est passé de 58% de celui des hommes à 76% entre 1981 et 2006. (Données sociales du Québec, édition 2009).

… qu'entre 1980 et 2006, la proportion des personnes de 75 ans et plus, détenant un permis de conduire au Québec, s'est accrue, passant de 28,6% à 67,6%.

… la plupart des jus de citron indiquent : «  fait avec saveur artificielle » alors que des savons à vaisselle indiquent «  fait avec du citron réel  ».

… la France vient d'adopter un décret relatif au congé de soutien familial, une sorte de congé qu'un employeur ne peut refuser à un employé qui, avec deux ans d'ancienneté, peut obtenir 3 mois pour consacrer son temps à un proche dépendant.

IL FAUT BIEN EN RIRE!

Quand à la pêche, ça ne mord pas, on réfléchit

Benoît et Ronald sont à la pêche sous la glace. Ils pêchent dans le même trou, silencieux pour éviter de faire peur aux poissons.

Il ne faisait pas trop froid; les deux s'étaient apporté un thermos de café chaud qu'ils prenaient assis sur leur petit banc en attendant que le poisson vienne.

Soudain, sans parler trop fort, Ronald se penche vers Benoît et lui dit :

«  Je crois que je vais demander le divorce; ça fait plus de 2 mois que ma femme ne me parle plus.  »

Benoît haussa les épaules sans dire un mot. Plusieurs minutes plus tard, Benoît dit à Ronald : «  Si j'étais toi, j'y penserais à deux fois, c'est très rare à trouver une femme comme ça!  »

 
Rédaction:
Maurice Boucher  
Correction:
Danie Beauséjour   
Conception:
Jean-Guy Racine   
 
 
 
'
BRACELET BOUTON PANIQUE SANS FRAIS MENSUEL
CECI POURRAIT SAUVER VOTRE VIE !
';