La Force des sages  Liste des sections
 Journaux des sections
 www.aqdr.org
Bulletin électronique mensuel de l'AQDR
numéro 18
mai 2008 
 
"LES COMITÉS DE MILIEU DE VIE"

En résidences privées avec services pour personnes âgées: "Un souffle de joie et de sécurité"

Plusieurs des résidences où un " Comité de milieu de vie" existe et est actif, sont devenues des îlots de bien-être, de bonheur collectif et de retour à une condition de vie se rapprochant de la famille traditionnelle.

La bonne humeur que l'on retrouve, tant chez les responsables de la direction, chez les membres du personnel que chez l'ensemble des résidents procure une ambiance agréable pour tous. Le dialogue franc et ouvert qui s'est établi entre les résidents et celles et ceux qui sont à leur service depuis la création du "comité de milieu de vie" , tranche nettement avec le rapport d'autorité qu'on y retrouvait jadis et qui instaurait un blocage des communications entre la direction et les gestionnaires, les résidents n'étant pas enclins à formuler leurs attentes. Les gestionnaires et de nombreux résidents en témoignent à tous les jours.

Madame Robin, 86 ans: " Je m'ennuyais comme des pierres, tout le monde se méfiait de tout le monde et de la direction. Depuis notre comité, tout le monde sourit, se salue, et on se sent en sécurité"

Monsieur Leblanc, 83 ans: Ce "comité de milieu de vie" que l'AQDR nous a aidé à former, c'est une bénédiction! Çà changé bien des choses: on est plus libre, plus confiant d'être protégé. On se sent comme une famille unie, même avec les responsables de la maison."

Madame Côté, 76 ans: "C'est ma 2 ième résidence. Avec le comité qu'on a ici, je ne retournerais pas dans l'autre, je vous le jure. On se sent bien ici, on est respecté"

Bien sûr, l'implantation d'un tel comité tout à fait autonome avec beaucoup de liberté d'action, n'est pas toujours facile. Il faut beaucoup de dialogue entre les responsables du comité et la direction pour créer un climat de confiance mutuelle et de collaboration. Mais dès que le comité et la direction se mettent d'accord pour échanger cordialement avec un même objectif en tête, soit, le mieux être des résidents, le climat devient harmonieux et tout le monde sort gagnant-gagnant de ces échanges et bénéficie des résultats.

Au-delà de toutes manoeuvres, mesures gouvernementales, ou de toutes démarches d'intervenants de la santé ou de groupes communautaires l'AQDR a misé sur ces " comités de milieu de vie" et, jusqu'ici, à quelques exceptions près, ils n'ont fait que des heureux tant chez les propriétaires que chez les résidents et résidentes.

Déjà, la présence d'un " comité de milieu de vie" autonome qui se fait le porte-parole des résidents auprès d'une direction qui accepte de dialoguer avec ces représentants de sa clientèle, constitue dans les milieux où ils sont implantés, un critère dans le choix d'une résidence pour les personnes âgées sur le territoire.

Bien sûr, certains propriétaires ou gestionnaires de résidences résistent à l'implantation d'un tel comité. Ils y voient une incursion dans leurs propres affaires parce que, en plus d'être un lieu de collaboration pour la création d'un milieu de vie agréable à tous, il arrive que le comité défende les intérêts des résidents, lorsqu'il s'agit de loyer ou d'achat de services. Mais pour l'AQDR, ces comités ne sont pas des comités de plaintes ou de revendications: les objectifs sont dans la collaboration et l'harmonie. Et comme nous le répétons: de tous les échanges entre les parties direction et résidents, l'objectif est d'en sortir gagnant- gagnant.

FAITES-VOUS DE LA POLITIQUE??

La plupart d'entre vous direz : NON! Moi, je déteste la politique.! Détester la politique? Mais c'est impossible. La politique c'est la vie, c'est le quotidien, ça concerne tous les citoyens C'est déterminant pour le fonctionnement de toute société. Tout (ou presque) est de la politique. Détester la politique, pris au pied de la lettre, c'est peut-être se détester soi-même!

Ah oui! Je sais ce qui arrive: nous n'avons pas tous la même définition, la même conception de la POLITIQUE et on ne voit pas tous cela du même oeil. C'est sale! diront certains.

Pour bien des personnes, c'est les élections, les campagnes électorales, les partis, les promesses d'élections, la recherche du pouvoir, les chicanes de politiciens, les partis, le patronage, le favoritisme, etc..

Pour d'autres, c'est l'expression démocratique du peuple, les orientations, les mesures sociales, économiques et culturelles, les lois, les services publics en retour des impôts, la justice, l'ordre public, la répartition de la richesse, l'aménagement du territoire, l'environnement, l'éducation, la santé, l'emploi, les investissements, les transports, les services publics en général, la consommation, les prix etc…

Mon ami Rosaire militait dans le même organisme communautaire que moi. Nous étions tous les deux au conseil d'administration et nous avions des débats sur les actions que nous menions. Rosaire, lui, intervenait souvent pour donner son point de vue sur les choses à changer dans la société.

Chacune des interventions de Rosaire commençait par  : Je ne veux pas faire de politique , M. le président, mais je crois que nous devrions demander au gouvernement de…. Ou il disait : Sans faire de politique , je crois que nous devrions revendiquer une mesure pour…

C'était constant, il ne manquait pas une occasion d'affirmer qu'il ne faisait pas de politique.

Un soir où je présidais la réunion, après plus de 2 heures de séance et un peu fatigué, j'ai dit à Rosaire : Écoutez-moi bien, M. Cantin; vous êtes intervenu 7 ou 8 fois ce soir et à chaque fois vous vous êtes donné la peine de nous prévenir que vous ne faisiez pas de politique. Eh bien moi, je vous dirai que vous n'avez fait que çà toute la soirée, de la politique! Et que vous ne faites que çà depuis des mois que vous siégez avec nous. J'ajouterai que notre organisation ne fait que çà, de la politique et que c'est bien en plus! Parce que notre organisme communautaire est essentiellement motivé politiquement.

Vous êtes ou avez été syndiqué? Vous faites ou avez fait de la politique? Vous êtes membre d'une corporation? D'un club social?, De l'AQDR,? De la FADOQ? D'un organisme communautaire quelconque? Eh bien, vous faites de la politique.

POLITIQUE: on dirait un mot que certains n'osent pas prononcer comme si c'était un blasphème. Peut-être que ce sont les politiciens qui ont dégradé ce mot. Qu 'est-ce donc que la différence entre : faire de la politique et s'occuper de politique. Voilà une bonne question. Si vous voulez tenter une réponse écrivez-moi : info@aqdr.org On en reparlera. Comme on dit souvent :

Si on ne s'occupe pas de politique , en tout cas, la politique s'occupe de nous!

UN GOUVERNEMENT GRAND PARLEUR QUI DÉÇOIT !

(Lettre à la ministre Marguerite Blais)

Le 9 avril dernier, LE DEVOIR publiait une lettre, qui portait le titre ci-dessus, adressée à la ministre des Aînés par la chanteuse et aidante naturelle Chloé Sainte-Marie. Nous ne reproduirons pas le texte intégral de cette lettre mais nous tenterons d'en dégager l'essentiel.

Madame Sainte-Marie qui précisait ne pas être une spécialiste des budgets, de la comptabilité et de la fiscalité, commentait le contenu du budget de la ministre des finances, madame Jérôme Forget présenté le 13 mars dernier, dans sa partie concernant les dépenses prévues pour les aînés, en particulier, les soins à domicile..

Elle rappelait à madame Blais son engagement de mars dernier pour un investissement majeur dans les services à domicile et le constat du Dr Réjean Hébert qui l'estimait à plus de 500 millions$, et elle le comparait à 80 millions$ annoncés dans le dernier budget.

Une fois qu'elle eût décortiqué ces 80 millions$ en une partie pour la majoration du crédit d'impôt pour les 70 ans et plus, une partie provenant du fonds Chagnon destiné au développement des enfants de 5 ans et moins et l'autre partie au dépistage de la violence, Mme Sainte-Marie estime qu'il reste bien peu pour les aidants, leurs besoins de répit et d'aide financière qui sont à un stade criant pour s'occuper de leurs proches plutôt que de les placer en institution à des coûts énormes pour l'État.

Après avoir comparé l'iniquité existante entre ce que reçoivent les familles d'accueil qui hébergent des personnes en perte d'autonomie et l'absence de soutien pour les proches aidants qui gardent à domicile un membre de leur famille, Chloé Sainte-Marie a insisté pour que la ministre Blais soit conséquente avec la priorité qu'elle a elle-même énoncée pour les soins à domicile et d'agir plutôt que de se contenter d'exprimer des bons sentiments.

Elle conclut que la colère gronde chez les aidants, leur déception est grande et qu'avec les espoirs que la ministre a semés lors de sa consultation, elle risque de récolter la tempête.

UNE AMÉLIORATION DU CRÉDIT D'IMPÔT POUR LE MAINTIEN À DOMICILE DES 70 ANS ET PLUS

( Budget du Québec 2008-2009)

En gros; c'est une hausse de 25% à 30% des frais admissibles, une simplification du calcul de la dépense admissible et une réduction du crédit d'impôt en fonction du revenu familial s'il excède 50 000$ dans le but de concentrer cette aide financière aux personnes âgées qui en ont le plus besoin. Ces modifications prendront effet à compter de l'année d'imposition 2008.

Dans les résidences pour personnes âgées, en plus d'obtenir plus facilement leur crédit d'impôt, une simplification de la tâche des propriétaires de résidences réduira les frais d'administration exigés des résidents. Aussi, l'ensemble des 78 000 bénéficiaires de ce crédit, vivant en résidences privées pour personnes âgées, profiteront selon les prévisions, d'un gain moyen de 384$.

Le coût du loyer qui servira de calcul pour le crédit d'impôt, sera la somme du coût du loyer comme tel indiqué au bail et celui de l'annexe au bail pour des services particuliers. Les personnes âgées en résidences n'auront aucun calcul à effectuer et il en sera ainsi des propriétaires. Les résidents n'auront qu'à indiquer par un X sur un formulaire s'ils bénéficient ou non de chacun des services suivants : 1) service alimentaire, 2) soins infirmiers, 3) service d'entretien ménager, 4) service de buanderie, 5) service de soins personnels.

Revenu Québec s'affaire présentement à préparer les documents dont les personnes âgées auront besoin et qui leur seront acheminés par courrier.

Pour toutes questions sur ces nouvelles dispositions du crédit d'impôt, il faut s'adresser à info@aqdr.org

Vous pouvez obtenir cette partie du budget du Québec à l'adresse : http://www.budget.finances.gouv.qc.ca/budget/2008-2009/fr/document/pdf/

Charles Castonguay

SAVIEZ-VOUS QUE..?

On vit plus longtemps, et voilà qu'on fait plus d'enfants. Au Québec,

84 000 enfants sont nés, soit 8% de plus qu'en 2006. En plus, nous avons accueilli 37 000 immigrants. (institut de la statistique du Québec)

… . L'espérance de vie,(77.1 ans pour les hommes et 82.2 ans pour les femmes) est basée sur la population moyenne, mais si vous avez 75 ans, les chiffres deviennent 85.2 pour les hommes et 87.2 pour les femmes. Et si vous avez 80 ans, il faut compter 87.6 (hommes) et 89.5 (femmes)

(Bilan démographique du Québec)

…Durant notre vie active, la lecture, on laissait cela aux autres, accaparés que nous étions par notre travail, la famille etc… Maintenant à la retraite, est peut-être venu le temps de nous retremper dans ces grands classiques:

Saint-Exupéry ( Le Petit Prince), Émile Zola, Albert Camus, Victor Hugo et

les autres. Ils nous ramèneront à des valeurs qu'on a tendance à oublier.

Toutes les raisons sont bonnes pour rester sagement assis ou étendu à la maison. Mais parfois un sentiment de culpabilité nous envahit. Face à toutes ces bonnes raisons qui ne sont que prétexte, le site de l'Agence de la santé publique du Canada nous donne la contrepartie ( www.phac-aspc.gc.ca ). Aussi, 30 minutes d'une journée sont bénéfiques : ( www.kino-quebec.qc.ca )

…Si vous êtes membre de l'AQDR et même si vous ne l'êtes pas, notre bulletin La Force des sages se ferait un grand plaisir de publier tout article qui vous vient à l'idée susceptible d'intéresser les aînés. C'est simple, vous rédigez environ 500 mots et vous expédiez à : info@aqdr.org l

…La raison pour laquelle 42% des québécois ne paient pas d'impôt, c'est que près de la moitié des adultes ont un revenu personnel qui est inférieur à 20 000$. Mais, n'empêche que ces personnes ont fait verser autour de 3 milliards$ à l'État en taxes, achats et cotisations, soit, 1$ sur 8$.

( Statistiques Canada)

.... les chanceux qui ont eu l'occasion de voyager à Paris ce printemps, avaient l'occasion jusqu'au 26 avril d'assister à une pièce de théâtre qui s'appelle: Salut mon vieux! avec David Poirot ( comme le poireau: blanc de cheveux et vert de queue).  Il y évoque avec humour, la tendresse et le quotidien des résidents d''une maison de retraite . (Atelier Théâtre de Montmartre)

( Source: http://www.senioractu.com )

 

UN PEU D'HUMOUR

UN HOLD-UP, CE N'EST JAMAIS DRÔLE!!

Un voleur entre à la banque revolver à la main, et crie: Que personne ne bouge!!

Pendant que les caissières, nerveusement vident les tiroirs, voilà qu'un policier apparaît dans la porte. Le voleur le tue.

S'adressant aux personnes dans la banque le voleur demande : Y-a-t-il quelqu'un qui m'a vu tuer le policier?

Une dame s'empresse de lever la main et dit : Oui, moi je vous ai vu.! Le voleur tue la dame. Le voleur répète : Y-a-t-il quelqu'un d'autre qui m'a vu tuer le policier? De derrière le comptoir, une caissière dit : Je vous ai vu monsieur! Le voleur tue la caissière.

Un homme d'âge moyen, en compagnie de son épouse, lève à moitié la main timidement et dit : Moi, monsieur, je ne vous ai pas vu, mais ma femme ici, elle, elle vous a vu.

 
Rédaction:
Maurice Boucher  
Correction:
Dolorès Richard  
Conception:
Jean-Guy Racine