La Force des sages  Liste des sections
 Journaux des sections
 www.aqdr.org
Bulletin électronique mensuel de l'AQDR
numéro 7
juin 2007
 

LE DOCTEUR CHAOULLI "RIDES AGAIN"!

Le groupe Chaoulli fes et québécoises des droits et libertés" ait couler de l'encre

Le 9 juin prochain, ce sera le 2 ième anniversaire du jugement de la Cour suprême qui donnait raison par une faible majorité au docteur Chaoulli à l'effet que: " l'interdiction de souscrire à toute assurance privée tel que prévue par les articles 15 de la Loi sur l'assurance maladie et 11 de la Loi sur l'assurance hospitalisation, est contraire aux Chartes canadienn

L'AQDR, dans un mémoire présenté à la Commission des affaires sociales, avait formellement rappelé l'importance du point de vue des aînés pour la protection des valeurs à la base des changements politiques et sociaux dont ils sont à l'origine. Les aînés, disait-on, ont légué aux générations qui les suivent, les valeurs de justice sociale, d'équité, de solidarité et de partage qui caractérisent la société québécoise, et ils tiennent à ce qu'elles soient protégées.

En réponse à l'arrêt Chaoulli, le gouvernement adoptait en décembre dernier, sous le bâillon et avec une surprenante indifférence des médias: la Loi 33. C'était "la réponse à l'arrêt Chaoulli" dont se félicitait le ministre Couillard.

Aujourd'hui, le ministre réfléchit. Après l'ouverture de la clinique Rockland qui facture des frais pour interventions de médecins non participants, après le courtage de services de santé dans le réseau public par l'entreprise Médecina, après l'utilisation de salles d'opération publiques et de leur personnel pour des chirurgies privées, voilà que le Dr Chaoulli vient à nouveau mettre le ministre dans l'embarras en créant le Groupe Chaoulli: vous payez 40$ pour devenir membre et les médecins peuvent vous faire payer directement pour des services médicaux reçus.

Ce chevalier de la privatisation des soins de santé, fortement applaudi et supporté par l'élite médicale américaine dont il est devenu la vedette montante, poursuit sa campagne en interprétant la Loi à l'avantage des tenants du recours au secteur privé. Médecine à deux vitesses?

En attendant le résultat de la réflexion et de la consultation juridique que doit faire le ministre Couillard, un groupe de réflexion sur le système de santé du Québec dénonce l'interprétation de la Loi qu'en fait le docteur. Chaoulli et affirme qu'elle est nettement contraire à la Loi sur l'assurance maladie.

Attendons les résultats de la réflexion, mais dans la perspective de l'universalité, de l'accessibilité, de l'équité et de la gratuité des soins de santé comme service public, le choix de société des Québécois.

L'AQDR - L'ACEF - LES HAUSSES DE LOYER

On peut vous aider ? Certainement !

Nous entreprenons la période des avis de hausses des loyers. Les propriétaires vont sonder le marché: la rareté des logements, les taux d'occupation, l'offre et la demande etc... Généralement, ils réagissent en demandant ou en exigeant une hausse de loyer de minime à abusive en passant par raisonnable. Par leur association, ils fixeront la hausse moyenne.

La Régie du logement, cet arbitre entre propriétaires et locataires , fidèle à son habitude, suggérera un taux de hausse qu'elle considèrera raisonnable.

Il est prévisible que, comme à l'habitude, entre le montant fixé par ce dernier et celui fixé par l'autre, il y aura un écart considérable. Rappelons-nous qu'il s'agit là de moyennes dans les deux cas.

À l'AQDR, nous avons un préjugé favorable pour les locataires parce que nous nous portons à la défense de leurs droits, habitués que nous sommes à protéger les moins bien nantis. De plus, les propriétaires qui sont membres de l'AQDR ont un comportement correct.

Nous voulons attirer particulièrement l'attention sur les cas où les locataires en cause sont abusés par certains propriétaires que les scrupules n'étouffent pas. Et nous rencontrons de ces cas plutôt fréquemment chez les personnes vivant en résidences privées avec services pour personnes âgées. Comme dans tous les cas d'abus, il se trouve que les personnes les plus vulnérables sont les meilleures cibles pour l'exploitation, et elles sont nombreuses dans ces résidences.

Il y a bien des associations de locataires qui peuvent aider ces personnes à contester la hausse de loyer qui leur est imposée. Mais il y a aussi les Associations coopératives d'économie familiale (ACEF) qui peuvent se mettre au service des locataires, non seulement pour les aider à formuler leur contestation, mais aussi pour les accompagner au besoin, devant la Régie du logement.

Un bel exemple de collaboration entre une section de l'AQDR et une de l'ACEF pour aider et accompagner les locataires dans la contestation des hausses de loyers considérées abusives, se retrouve à Lévis. En effet, la section Lévis-Rive-sud de l'AQDR a conclu un accord de collaboration avec le bureau de l'ACEF de Lévis pour donner ce service aux personnes qui vivent en résidences privées sur le territoire.

Chacune de nos sections peut prendre contact avec le bureau de l'ACEF le plus près pour assurer un tel service. C'est un pensez-y bien!

IL Y A DES TROUBLES MENTAUX CHEZ LES AÎNÉS !

Les personnes âgées qui vivent encore à leur domicile ne sont pas à l'abri de troubles mentaux. Dépression et anxiété conduisant même à des idées suicidaires sérieuses occupent leur esprit jusqu'à un taux de 6.1%. C'est ce que révèle l'Étude sur la santé des aînés (ESA) dont les résultats ont été communiqués au 75 ième congrès de l'Acfas qui vient d'être tenu à Trois-Rivières.

Michel Préville, professeur à la faculté de médecine de l'Université de Sherbrooke et co-organisateur de ce colloque consacré à la santé mentale des aînés, a informé les participants que sur un échantillon de 2800 personnes âgées vivant chez-eux, on a trouvé 22.4% de troubles mentaux.

Selon madame Gabrielle Béland, également de l'Un. de Sherbrooke, ce taux est d'autant plus inquiétant que 60% des aînés qui présentent de tels troubles ne consultent pas un médecin. Elle ajoute que trop souvent, ces gens sont soumis à une médication qui ne leur convient pas du tout.

Madame Béland prétend que la consommation de benzodiazépines dits "à longue demi-vie" ne sont pas du tout appropriés aux personnes âgées, ce qui provoque de la confusion , des pertes de mémoire et des chutes. Selon elle, les prescripteurs de ces médicaments devraient être mieux informés sur leur effet spécifique sur les personnes âgées.

Les spécialistes qui ont participé à ces études, présents au colloque considèrent que la politique en santé mentale du Québec est restée muette sur cette question. Aussi, jugent-ils que ces troubles mentaux soulevant des idées suicidaires chez les aînés, sont très inquiétants vu la souffrance psychologique qu'elles entraînent et l'affectation considérable de leur quotidien.

Édition du samedi 12 et du dimanche 13 mai, Le Devoir.

QUAND ON EST SEUL À COMPRENDRE, TOUT NOUS EST PERMIS!

En 1994, deux ans après mon départ à la retraite que j'appréciais énormément, tout bascule.

Ces pauvres pétrolières: elles sont bien à plaindre! Personne d'autres qu'elles ne comprend la complexité du marché du pétrole. Nous, nous ne comprenons rien à rien, elles, elles ont la réponse à nos questions.

Par exemple, quand une centaine de stations d'essence, d'une dizaine de compagnies différentes sur un territoire donné et situées dans un rayon d'environ 15 kilomètres augmentent du même montant le prix du litre d'essence et que les pétrolières ont réussi à convaincre les juges que ça dépendait de la complexité du marché, elles ont la réponse. Ceux-ci ont conclu, sans rire, que " cela n'allait pas à l'encontre de la Loi sur les monopoles". Pourtant, nous les consommateurs, nous sommes unanimes: plus «monopole» que ça, tu meurs! Mais les pétrolières ne sont pas de cet avis, elles ont la réponse.

Le Centre canadien de politiques alternatives (CCPA) a démontré à la mi-mai, que le prix du litre d'essence à 1.16$ était de 19¢ trop cher. Le CAA, à la même date, au nom de ses 875 000 québécois qui en sont membres, jugeait excessif le prix de 1.16$ .

De Québec, le ministre Béchard dénonçait les pétrolières et songeait à un prix plafond comme au Nouveau-Brunswick. Dans sa déclaration, il prévoyait que les pétrolières allaient nous répéter encore une fois que nous ne connaissons rien au marché mondial du pétrole.

Alors, CCPA, CAA, ministre du Québec, consommateurs: nous sommes tous des ignares. Ce sont les compagnies pétrolières qui ont la réponse.

Si nous voulons connaître les motifs des majorations substantielles subites du prix de l'essence à la pompe, qui sont suivies généralement d'une diminution graduelle étalée sur plusieurs semaines, il faut nous adresser aux compagnies pétrolières: e lles ont la réponse . Si nous voulons savoir pourquoi le prix du litre augmente toujours à la veille d'un longue fin de semaine ou de la période des vacances, il faut le demander aux pétrolières: elles ont la réponse.

HISTOIRE DE PÊCHE ! ! ? ?

Le médecin d'un petit village a la réputation d'être un fameux pêcheur qui attrape toujours les plus gros poissons.

Un jour, alors qu'il est à la pêche sur le lac à quelques kilomètres du village, ce qui lui arrivait fréquemment, il reçoit un appel sur son cellulaire; une de ses patientes sur une ferme tout près est en train d'accoucher.

Il ramasse rapidement ses équipements et s'amène à la maison en question pour délivrer un beau gros garçon.

Le fermier sur place voudrait bien prendre le poids du bébé mais il n'a rien pour le faire.

Le docteur utilise donc sa balance à poisson.

Le bébé pesait 32 livres et 10 onces.

Articles:
Maurice Boucher  
Correction:
Dolorès Richard  
Conception:
Jean-Guy Racine