La Force des sages  Liste des sections
 Journaux des sections
 www.aqdr.org
Bulletin électronique mensuel de l'AQDR
numéro 6
mai 2007
 

ALZHEIMER OU MÉMOIRE ?

-"Comment il s'appelle ton ami qui est souvent avec nous et qui était là encore hier soir?" "Maudite Alzheimer!"

-«Je l'avais ramassé, je l'ai rangé quelque part. Où est-ce que j'ai bien pu le fourrer?»

-"De quoi je parlais donc? Euh… Excusez-moi, je l'ai complètement oublié. Çà ne devait pas être très important!"

-«Veux-tu bien me dire ce qui m'a pris de mettre mon porte-monnaie dans le réfrigérateur?»

-"Je sais que nous l'avons convenu hier, mais j'ai oublié l'heure du rendez-vous"

-"J'aurais besoin d'une euh… euh… Oui, c'est çà, d'une brosse à dents"

Faisons la part des choses: la mémoire vieillit tout comme notre corps et dans la plupart des cas, les absences occasionnelles de mémoire ne sont pas inquiétantes. On attribue trop souvent nos absences de mémoire à «l'Alzheimer», et le plus souvent, de façon ironique...

Une société américaine, vouée à la maladie d'Alzheimer, vient de publier un petit tableau, et si sommaire soit-il, il se veut rassurant sur la perte de mémoire:

Alzheimer
Normal
1- L'oubli d'une très récente information est un signe d'une     sérieuse perte de mémoire L'oubli occasionnel d'une tâche à accomplir sur une liste.
2- Il devient difficile d'accomplir une tâche comme composer     un numéro de téléphone Il survient un blanc pour une chose à dire
3- Oubli d'un mot simple comme une auto ou une brosse à     dents. Oubli occasionnel du nom d'un ami pour s'en souvenir un peu plus tard
4- Placer des choses dans des endroits bizarres comme un     soulier dans un réfrigérateur. Les gens placent souvent des choses comme leurs clés oulunettes dans des endroits autres qu'à l'habitude.
5- Changements rapides d'humeur sans raison valable. Se sentir de mauvaise humeur quelques fois.
Si nous avons bien lu ce texte, souhaitons que nous nous en souviendrons.

L'AQDR et le nouveau cabinet

               UN VRAI MINISTÈRE CONSACRÉ AUX AÎNÉS

Après plusieurs années de revendications pour que les aînés puissent avoir un interlocuteur à titre de ministre du cabinet provincial, le gouvernement Charest avait en 2004, désigné Mme Carole Théberge à ce titre. Mais Mme Théberge détenait déjà les responsabilités reliées à la famille et à la condition féminine. Compte tenu de tous les problèmes qu'ont entraîné la réforme dans le réseau des garderies, elle n'a pas pour autant négligé ses responsabilités envers les aînés. Le président Henri Salembier s'est dit réjoui de constater que les aînés du Québec auront enfin au cabinet provincial une ministre exclusivement responsable des aînés.

Nous connaissons le parcours de Madame Marguerite Blais auprès des milieux communautaires et son intérêt pour le mieux être des aînés qu'elle a maintes fois manifesté. Nous croyons que M. Charest ne pouvait faire un meilleur choix.

Nous solliciterons donc à court terme, une rencontre avec Madame la ministre. Nous voulons lui faire part de nos positions sur les préoccupations des aînés , concernant les conditions de santé, de revenus, de logements et autres, et ce dans une perspective d'avenir face à l'évolution démographique du Québec.

Les aînés sont fortement préoccupés de l'avenir de leurs enfants et petits enfants. Les relations intergénérationnelles prennent dans l'immédiat une proportion très importante. Nous aurons à faire face à une transformation démographique considérable dans un avenir rapproché. Les experts sont unanimes : au cours des 20 à 40 prochaines années, nous vivrons un bouleversement considérable qui constituera l'un des changements sociaux les plus importants du 21 ième siècle. Nos systèmes de retraite doivent évoluer pour assurer des conditions aussi favorables qu'aujourd'hui, aux seniors de demain.

LES SERVICES À DOMICILE: PARLONS-EN!      

 Le Québec à l'avant dernier rang des provinces.

D'abord, démêlons les affaires: les services à domiciles comprennent les soins à domicile et le soutien à domicile.

La catégorie des soins comprend les soins infirmiers, la physiothérapie, l'orthophonie, l'ergothérapie, l'inhalothérapie, la nutrition, le counseling et les services sociaux. Dans le catégorie du soutien, on retrouve: l'entretien ménager, le soutien à domicile, l'aide familiale, les soins personnels, la préparation des repas, les visites à domicile, les courses, le transport et les soins de répit. Il est évident, que compte tenu des différences de salaire accordé au personnel affecté aux services à domicile, les soins et le soutien , pris séparément, peuvent présenter des différences d'écarts dans les coûts comparés entre les différentes provinces. Ainsi donc, pour les services à domicile pris dans leur ensemble, les données publiées par l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) place le Québec à l'avant dernier rang en dépenses par habitant, tout juste avant l'Ile-du-Prince-Edouard. Voici ces chiffres:

(Source: ICIS www.icis.ca )

Dépenses par habitant en services à domicile pour l'année 2003-2004 en dollars constants :

•  Nouveau-Brunswick: 178.22 $

•  Manitoba: 164.47 $

•  Nouvelle-Ecosse: 119.19 $

•  Ontario: 112.92 $

•  Alberta: 103.14 $

•  Colombie-Britannique: 94.52 $

•  Saskatchewan: 93.74 $

•  Québec: 91.66 $

•  Ile-du-Prince-Edouard: 54.30 $

Humour

LE REMÈDE

Un homme entre à la pharmacie.

Il demande au pharmacien s'il a un remède contre le hoquet.

Le pharmacien fait le tour du comptoir, s'amène devant le type et lui administre une tape en plein visage.

"Hey là!" lui dit l'homme, "pourquoi me faites-vous cela?"

"Vous n'avez plus le hoquet, n'est-ce pas?" lui dit le pharmacien.

"Non ,mais ma femme qui m'attend dans l'auto ,l'a encore, elle"

Articles:
Maurice Boucher  
Correction:
Dolorès Richard  
Conception:
Jean-Guy Racine